3.1.8 Les démarches de mutualisation

Présentation de la solution

Ce type de solution est différent des autres approches recensées. L’idée, ici, n’est plus que chaque site choisisse un hébergement autonome et indépendant : il s’agit de poursuivre une logique de mutualisation, soit au niveau diocésain, soit entre diocèses.

Si, dans une logique de subsidiarité, la CEF n’interviendra plus directement auprès des paroisses,  chaque diocèse peut souhaiter accompagner ses paroisses et renforcer la coopération entre elles. Au-delà de la question immédiate de l’hébergement, l’intérêt d’une telle démarche est aussi de renforcer les échanges d’expériences entre les paroisses et donc d’animer un réseau diocésain autour des questions numériques. 50 % des diocèses (ayant répondu au questionnaire sur l’hébergement en juin 2016) envisagent une solution commune d’hébergement avec leurs paroisses.

Concrètement, le diocèse peut choisir une solution d’hébergement de bon niveau (a priori, un hébergeur avec une infogérance dédiée, soit en direct soit via une agence) et proposer ensuite, selon ses propres conditions, d’héberger les sites des paroisses. Sur le plan technique, la mutualisation peut se faire de deux manières :

–      Soit les sites paroissiaux sont autonomes (chacun prend en charge la maintenance et les mises à jour techniques de son site) et sont hébergés de façon mutualisée.

–      Soit tout ou partie des  sites paroissiaux sont intégrés au sein d’une unique installation d’un CMS en mode « multi-site » (ce qui est possible avec WordPress, SPIP ou Drupal). Dans ce cas, les paroisses peuvent se concentrer uniquement sur l’animation éditoriale de leur site, la partie technique (maintenance, mise à jour et hébergement) est prise en charge par le diocèse. Cette solution a l’avantage d’assurer plus facilement la pérennité du site et d’éviter les difficultés liées au départ des personnes ayant développé un site paroissial. Une telle solution suppose aussi, de la part du diocèse, une organisation adaptée, avec en particulier une compétence pour animer le réseau des sites paroisses et piloter le prestataire qui assure la maintenance et l’hébergement.

A noter : la mutualisation peut aussi se jouer entre plusieurs diocèses. Une dizaine de diocèses se sont associés pour choisir, à l’occasion de la refonte de leur site, une solution et une plate forme commune, intégrant la maintenance et l’hébergement. Pour en savoir plus :

http://tisserands.catholique.fr/actualites/actualites-tisserands/2359-bilan-positif-de-mutualisation-de-refonte-de-sites/

La mutualisation peut aussi intervenir entre diocèses, paroisses et congrégation qui souhaiteraient rester ans cette logique en choisissant un prestataire proposant une solution mutualisée aux sites d’Eglise.

A qui s’adresse la solution

Ce type de solution s’adresse :

1.     aux diocèses qui souhaitent proposer une offre de service à leurs paroisses et renforcer la coopération au sein du diocèse, et qui disposent, dans l’équipe diocésaine, d’une bonne compétence pour piloter l’opération ;

2.     aux paroisses qui souhaitent bénéficier d’un appui auprès de leur diocèse ;

3.     à toute structure (paroisse ou diocèse, mais aussi congrégation ou mouvement) qui souhaiterait rester dans une logique associative avec une mutualisation des moyens avec d’autres sites catholiques et disposer d’une structure de support connaissant le monde ecclésial.

Exemple de prestataires

Pour mettre en place une telle solution, il est recommandé que le diocèse s’adresse à un hébergeur assurant une infogérance (voir les références dans la section correspondante).

Fourchette de prix (ordre de grandeurs)

  • Pour le diocèse, le prix correspond aux indications fournies dans la section « hébergeurs avec infogérance).
  • Pour les paroisses, le prix sera celui proposé par le diocèse, avec probablement un prix plus faible si un nombre suffisant de paroisses rejoignent l’offre.

Qui a choisi cette solution ?

Voici quelques sites qui ont déjà mis en œuvre cette solution, ou qui ont indiqué l’envisager.

Démarche n°1 (hébergement par le diocèse de sites paroissiaux autonomes)

Démarche n°2 (hébergement de sites paroissiaux en mode multi-site au sein du site diocésain)

Démarche n°3 (démarche de mutualisation avec d’autres diocèses, paroisses, congrégations)

 

< 3.1.7 Agences web ^ 3. Cas de figure et recommandations